Transport et Mobilité + d'infos

Sujets

  • Prolonger le train « le Cévenol » jusqu’à Montpellier !
    Créé le 21 novembre 2020 par l'avenir CITOYEN
    Transport et Mobilité
    La Camargue
    Les Cévennes
    Le Mendois
    Le Vidourle
    Le Montpelliérain
    L'Uzège et Pont du Gard
    L'Allier-Margeride
    Le Nîmois

    Train mythique par excellence surnommé «  le Cévenol  », il reliait il y a pas si longtemps Paris (Gare- de-Lyon) à Marseille (Gare Saint Charles) en passant par Clermont-Ferrand et les Cévennes. Actuellement et malheureusement,  il ne relie plus que Clermont-Ferrand à Nîmes. Pour un train de cette importance, le choix de Nîmes comme terminus est ubuesque. En effet si l’on souhaite développer ce train et cette ligne, il est préférable de relier deux grandes métropoles et donc deux grandes aires urbaines. La population potentiellement intéressée à utiliser ce train en sera d’autant plus grande. Idéalement,  il faut relier Clermont -Ferrand  19eme aire urbaine à Marseille 3eme aire urbaine de France. Solution complexe administrativement car cela implique de traverser trois régions différentes. Une autre solution existe car le Cévenol est un train qui dépend de la région Occitanie. C’est de relier Clermont- Ferrand à Montpellier  14eme aire urbaine de France. La desserte de Nîmes (39eme aire urbaine), étant toujours assurée au passage.   Donc OUI à un Cévenol  Montpellier –Clermont-Ferrand !
    Transport et Mobilité
    La Camargue
    Les Cévennes
    Le Mendois
    Le Vidourle
    Le Montpelliérain
    L'Uzège et Pont du Gard
    L'Allier-Margeride
    Le Nîmois
    Participer
  • Sécurité routière
    Créé le 03 novembre 2020 par fgoupil CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Bonjour, Je suis comme beaucoup particulièrement concerné par le sujet de la sécurité routière qui s'est selon moi beaucoup trop peu améliorée ces dernières années malgré les incroyables progrès technologiques de nos véhicules (airbags, ABS, ESP, 5 * aux crash-tests, freinage automatique, maintien dans la voie, pneus, etc.). Je suis sidéré notamment par le développement de l'agressivité sur les routes, notamment Toulouse et périphérie, où je vois se développer de plus en plus de comportements extrêmement dangereux doublés d'un sentiment d'impunité quasi-total : pour peu que les conducteurs délinquants freinent devant les radars automatiques, ils ont aujourd'hui une probabilité extrêmement faible d'être sanctionnés. La prolifération des radars (qui ne me gênait pourtant pas initialement) a poussé le gouvernement à croire que ces machines automatiques placées au bord des routes pouvaient remplacer les êtres humains (les policiers et gendarmes) que l'on voyait il y a encore 10-15 ans sur les routes ou au bord des routes, et qui permettaient aux conducteurs dangereux de ne pas se sentir en impunité. On nous a fait croire que seule la vitesse était source de dangers, et donc que le 80 km/h et les contrôles de vitesse allaient résoudre le problème. Or il suffit de traverser Toulouse et son périphérique pour constater que le problème est bien plus complexe et multi-factoriel (téléphone au volant, absence de clignotant, non-respect des distances de sécurité, dépassements par la droite, feux éteints au petit matin / à la tombée de la nuit / sous une pluie battante, comportements agressifs...). Ces causes -réelles- d'accidents, aucune machine ne peut les leur apporter une solution. On m'objectera que l'on ne peut mettre un gendarme derrière chaque véhicule... c'est vrai, mais c'est oublier qu'il n'y aurait pas besoin d'une présence massive de policiers pour améliorer la situation et donner aux personnes dangereuses le sentiment diffus qu'elles ont une chance d'être vues en infraction et de se faire interpeller. Je ne suis pas pour un état policier ou une répression aveugle, je crois beaucoup à l'éducation et à la pédagogie... mais sur un sujet aussi sérieux que la sécurité routière, qui implique la vie de nos enfants je pense qu'il faut remettre des moyens humains. Salutations citoyennes
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Aménagement piste cyclable sur ancienne voie ferrée limoux / Quillan
    Créé le 29 octobre 2020 par fabetarno CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Limouxin

    Le TER entre Limoux et Quillan a ete remplace par un autocar, cette ancienne voie ferree est magnifique et serait un parcours tres facile en velo, qu'elle soit utilisee par les touristes ou meme les locaux. Avec l'arrivee des velos electriques un autre tourisme pourrait se developper dans la Haute Vallee de l'Aude  
    Transport et Mobilité
    Le Limouxin
    Participer
  • Une proposition pour ne plus voir rouler les car régionaux "à vide" en leur donnant une fonction "bus urbain" pour les petites villes traversées.
    Créé le 26 octobre 2020 par HjR CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    2 constats: - plusieurs liaisons quotidiennes circulent entre Albi et Millau. La plupart du temps, le chauffeur est seul... - Saint-Affrique, traversée par cette liaison, n'a pas les finances pour installer des transports urbains. Une idée en pareille situation (bien des liaisons régionales et petites villes sont dans cette situation): lors de la traversée d'une petite ville, le car régional assure les fonctions de bus urbain en acceptant la montée/descente de passager aux arrêts "rézopouce" ou "car" de cette ville. Le titre de transport: une carte communale / intercommunale (gratuite ou faible participation). Cela nécessite une convention région/commune/intercommunalité... et faire circuler les horaires. Pas d'autres investissements ! Cette idée est aussi utilisable par les cars de ramassage scolaire qui se rendent, à vide, vers le collège ou lycée de secteur.
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Liaison cyclable Perpignan Polygone Nord vers Rivesaltes et Vallée de l'Agly
    Créé le 26 octobre 2020 par Velo en Tet CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon

    A ce jour, aucune liaison cyclable continue entre Rivesaltes (Vallée de l'Agly) et Perpignan Polygone Nord. Cette liaison permettrait de relier la V81 et les communes proches (moins de 10 km) : Rivesaltes (8600 hab), Peyrestortes (1500 Hab), Baixas (2600 Hab), Espira de l'Agly (3500 Hab) et au delà vers Cases de Pène et Estagel Plusieurs options possibles Par piste cyclable Aéroport (Le long de la D117), discontinuité au rond-point de la Fraternité (Aéroport) très dangereux (20 000 veh/j). Aménagement nécessaire et complexe. Permet la liaison des zones d'activités proches. Par la création d'une liaison entre le début de la piste cyclable le long de la D117 (Accueil gens du voyage), passage sous le pont SNCF sur la rivière la Llabanère et liaison rue Léon Serpolet. Voie à créer sur terres agricoles. Par D12b, avenue du Belvedère, Cami del Crest, rue Léon Serpolet. Aménageable à peu de frais. Bas coté D12b à sécuriser, discontinuités aux ronds points de la D12b, itinéraire partagé à baliser ensuite. Par D12b, avenue du Belvédère et aménagement de la bretelle routière de la D900 desservant le Polygone Nord. Obligation de création d'une passerelle en encorbellement sur le pont routier existant A ce jour, aucune volonté de raccorder cette vallée ni ses habitants. Nœud administratif (2 intercommunalités, voies départementales, autoroute...)
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon
    Participer
  • Engorgement du réseau routier toulousain : les alternatives "vertes" sont-elles suffisantes ?
    Créé le 23 octobre 2020 par remibusca CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain

    Toulouse est la ville qui connaît le taux de croissance démographique le plus élevé de France. Les alternatives de transport "vert" qui ont vu le jour ces dernières années tel que le tramway, la 3ème ligne de métro, voire même l'élargissement de l'espace cyclable, n'apportent qu'une solution très limitée aux enjeux de ces prochaines années et bénéficient notamment aux toulousains intra-muros et à ceux en proche périphérie. Nous constatons depuis plus d'une décennie un engorgement sans précédent du réseau routier périphérique toulousain, qui ne va que s'accroître dans le temps. Dans quelle mesure les solutions qui sont aujourd'hui proposées vont-elles répondre à un flux d'usagers conséquent pour lesquels ces alternatives ne sont pas envisageables, du fait d'un manque d'accessibilité ou de contraintes diverses ? C'est un enjeux primordial qui doit être abordé pour remédier à une problématique qui impacte le confort de vie quotidien d'une majorité de citoyens.
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain
    Participer
  • Liaison cyclable Elne-Perpignan
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères

    Un axe à plus de 20 000 véhicules/jours, une distance de 10 km et aucune liaison cyclable ? Qu'attendons nous ?
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères
    Participer
  • Passerelle mobilités actives entre Palau del Vidre-Elne
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères

    Pour ce village distant de 3km du centre d'Elne, un trajet de 5,8 km avec passage sur la D914 (plus de 20000 véhicules/jour) pour le franchissement du Réart est proposé aux piétons et cyclistes. Sans oublier l'accès par la D11 (entre 1000 et 5000 véhicules/jour pour cette route TRÈS étroite) Une passerelle sur le Réart permettrait de désenclaver tout ce secteur (Sorède, Saint André, Palau voire Argelès vers Elne) pour les mobilités actives et d'éviter ce franchissement suicidaire sur la D914 ou le détour par Brouilla (Pont-15km de trajet) ou plus proche Ortaffa (Passage à gué-8,7 km de trajet) quand le Réar n'est pas en crue.
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères
    Participer
  • Liaison cyclable Bompas-Perpignan Polygone Nord
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon

    2000 mètres de chaussée disposant d'un bas-coté large et d'anciens aménagements cyclables à sécuriser et conforter sur cette voie départementale classée à plus de 5000 véhicules/jours et une vitesse de 80 km/h. Il est scandaleux que cet aménagement n'ai pas encore été réalisé, celui-ci permettant de relier de manière sécurisée et à faible coût Bompas et les communes de la Salanque à la zone d'activité Polygone Nord (Hôpital, lycées, zones commerciales et artisanales...) Pour rappel, l'objectif est d'atteindre à minima 10% de déplacements cyclables sur l'ensemble des mobilités départementales
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon
    Participer
  • Traitement du rond-point de la Fraternité (Aéroport de Perpignan)-Liaisons cyclables Rivesaltes
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon

    A ce jour, aucune liaison cyclables entre Rivesaltes (8600 habitants) et Perpignan. Cela concerne aussi l'ensemble des villes et villages de la vallée de l'Agly. Une piste cyclable arrive aux portes de Perpignan au rond-point de l'aéroport, puis plus rien. Ce rond point est un nœud routier très important (D117, franchissement de l'autoroute A9 et de la D900) et est extrêmement dangereux pour les cyclistes en raison des innombrables bretelles. (plus de 20000 véhicules/jour sur l'ensemble des bretelles) Un aménagement conséquent est urgent à réaliser pour désenclaver Rivesaltes, la vallée de l'Agly et l'aéroport vers Perpignan pour les mobilités actives. Nous l'attendons depuis la réalisation de cette piste. Cela permettrait de relier les 3 zones d'activités proches de Perpignan Polygone Nord, de Saint Estève La Mirande  et celle de l'Aéroport
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon
    Participer
  • Des Tramways plus rapides
    Créé le 20 octobre 2020 par R3192 CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain

    Bonjour.   Ne serait-il pas judicieux (et possible) d'accélérer la vitesse des tramways ? Je m'explique : aujourd'hui, il faut au moins 1h30 pour aller de Palais de Justice jusqu'à l'aéroport contre... 19 minutes en voiture ! Cela permettrait, peut-être, de convertir certaines personnes aux transports en commun et, ainsi, de diminuer le nombre de voitures...
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain
    Participer
  • est il normal de payer 100% du prix d'un billet de train lorsque le train est entièrement taggué ? lorsque le materiel ne fonctionne pas à 100% ( toilettes en panne, absence de lumières, absence de courant dans les prises pour recharger les pc ou les mobi
    Créé le 20 octobre 2020 par eiffel12 CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    L 'entretien du materiel ferroviaire laisse à désirer. il n'est pas normal que lorsque l'on paye 100% d'un billet de train, on n 'ait pas un train qui soit à 100% opérationnel ( toilettes en panne, climatisation ou chauffage défaillant , absences de lumières, absences de courant dans les prises, wagons taggués, 1 moteur sur 2 en panne.....). Pour améliorer rapidement la seule solution serait d'introduire de la concurrence et donc proposer plusieurs opérateurs sur chaque ligne.
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • les gares du XXIéme
    Créé le 20 octobre 2020 par SGOA CITOYEN
    Transport et Mobilité
    L'Aubrac

    au delà du maintien de la ligne ferroviaire Neussargues Beziers dans un but de desserte des villes et des villages ( domicile travail) et d'un transport touristique avec des équipements aménagés, subsiste le problème de l'intermodalité en milieu rural. la proximité de certains bassins comme l'Hérault avec le Biterrois ou le sud Aveyron avec le millavois voient émerger une demande dans les changements de comportements pour un habitat plus équilibré en milieu poins dense. le Covid a vu cette destination sollicitée par les touristes et le train apparaît comme un moyen de transport qui revient dans les principes d'une maîtrise de l'energie. Certains pays comme l'allemagne ou l'autriche ont des dessertes ferroviaires locales par des wagons adaptés (au nombre potentiel de passagers et aux équipements personnels à transporter) Mais cette opportunité que l'on peut inscrire dans un futur immédiat européen avec l'apparition d'opérateurs privés, ne serait rien sans l'accompagnement d'infrastructures de transport ou de plateformes à taille humaine Ainsi, les bourgs centres doivent pouvoir s'équiper d'un lieu d'intermodalité, identifiable et "totemique" qui permettrait de rassembler tous les moyens de déplacements : transport en commun région, co-voiturage, recharge électrique pour voiture et vélos. location de VAE... innovant dans l'approche classique et obsolètes d'arrêts pour les transports en commun qui restent précaires voire inadaptés : information insuffisante, protection contre le froid ou la chaleur,.... la localisation stratégique permettant un accès sécurisé vers le coeur de ville : à pied ou à vélo ? serait un accélérateur des dispositifs de circulation vers une plus grande sécurité et apporter une contribution matérielle vers une politique de développement durable. ces bourg-centres qui deviennent pour certains des alternatives à une vie dans les grandes villes mais dont les nouveau arrivants ne souhaitent pas sacrifier leur souhait de transport et de connexion avec le tissu urbain
    Transport et Mobilité
    L'Aubrac
    Participer
  • Montpellier : pistes cyclables concertées et non punitives !
    Créé le 19 octobre 2020 par fabriceG34 CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Montpelliérain

    M Delafosse a décidé avec son conseil municipal de rejeter les voitures de Montpellier. Les pistes cyclables proposées sont inefficaces, dangereuses et très peu de vélo les utilisent (certes plus qu'avant car il n'y en avait pas). Des citoyens héraultais doivent passer par la ville et subissent d'énormes bouchons à cause d'élus qui malheureusement ne sont pas du terrain. Ce ne sont pas des électeurs de montpellier, donc la mairie s'en fout. Montpellier ne sera jamais Paris et les gens continueront à utiliser leur voiture ! les personnes âgées ne vont pas prendre le vélo ni le transport en commun surchargés, les parents ne sont pas prendre le vélo avec leurs enfants à déposer à l'école ou à la crèche, les artisans ne peuvent pas transporter leurs outils sur des vélos ..... Le peu de gens sur les vélos sont des jeunes qui utilisaient les transports en commun DONC les transports en commun se vident mais ne diminuent pas le nombre de voiture dans les bouchons. Arrêtons l'écologie punitive radicale et dogmatique ! Plusieurs pétitions sont en ligne notamment une publiée par le midi libre :  https://www.change.org/p/automobilistes-pistes-cyclables-montpellier?cs_tk=AlJVMZuFXkNuH_5MjF8AAXicyyvNyQEABF8BvNcMGWlOXXFz4M_vng_uVbA%3D&utm_campaign=005eaeab3aba4df9ae4e4091158ead37&utm_content=initial_v0_0_1&utm_medium=email&utm_source=guest_sign_login_link&utm_term=cs    
    Transport et Mobilité
    Le Montpelliérain
    Participer
  • Un projet et une méthode : le cadencement intégral et jouer cartes sur table
    Créé le 25 septembre 2020 par Benoit - Rallumons l Etoile CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Contexte : le volontarisme d’un seul ne suffit pas La question des mobilités, et en particulier le ferroviaire, est un sujet complexe. Une Région volontariste, cela permet certaines avancées, mais ce n’est pas suffisant tant son action est tributaire d’autres acteurs, notamment l’État, la SNCF, mais aussi les grandes agglomérations pour lesquelles le train peut permettre d’améliorer l’offre de transports en commun relevant de leurs responsabilités. En effet, le ferroviaire, c’est une infrastructure unique que doivent partager 4 besoins de services différents : les lignes nationales (TGV, Intercités, trains de nuit), TER pour la desserte régionale, RER métropolitains pour la desserte des grandes agglomérations et le fret.   Un projet : le cadencement intégral L’objectif est de cadencer toutes les lignes (lignes nationales, TER, RER métropolitains, bus interurbains) sur de larges plages horaires (de 6h à minuit?), tous les jours (y compris le dimanche) avec des fréquences adaptées (toutes les 2h, 1h, 30 minutes, 15 minutes) en organisant finement les correspondances. La mise en place de tarifications intégrées avec les autorités organisatrices des transports urbains (Tisséo à Toulouse) serait également un plus.   Le cadencement permet :
    • d’optimiser l’utilisation des ressources (l’infrastructure et les rames sont des coûts fixes qui représentent l’essentiel des coûts et qu’il convient d’utiliser au maximum pour faire baisser le coût de revient par km de train effectué)
    • d’offrir un service attractif et lisible pour les usagers qui se traduit par une augmentation de la fréquentation
    • d’avoir ainsi un meilleur service sans que cela ne coûte beaucoup plus cher
    • de mettre en place un programme d’investissements bien ciblé pour adapter au mieux l’offre à la demande potentielle, avec comme pivot la fréquence de desserte souhaitée.
      Le cadencement intégral est ce qui existe partout ailleurs en Europe et, comme de nombreux exemples le montrent, cela est valable aussi pour mettre en place des services attractifs et viables sur « les petites lignes ».   Une méthode : jouer cartes sur tables pour avancer tous ensemble Jusqu’ici, les questions ferroviaires sont restés une discussion d’initiés qui n’a pas permis aux différents acteurs institutionnels de trouver des accords permettant de réellement avancer autant qu’attendu sur beaucoup de sujets (LGV, rénovation et amélioration du réseau existant, RER métropolitains, fret, etc.). Pour débloquer la situation, il faut en faire un débat public associant l’ensemble des acteurs concernés, ce qui inclue aussi les citoyens, les entreprises et les communes, ce qui peut permettre l'émergence d'une grande coalition, qui sera forcément un soutien pour ceux qui, comme une Région volontariste, veulent avancer.   Jouer cartes sur tables, ce serait :
    • rendre public un vrai état des lieux et toutes les études déjà réalisées
    • définir une vision à 2040 qui ne se limite pas à des principes, mais qui traduise de vraies orientations concrètes
    • la traduire dans un projet de service 2026 et, pour le rendre possible, dans un programme pluriannuel d’actions 2021-2026, au financement et au calendrier garantis par l’ensemble des acteurs,
    • se donner les moyens d’un vrai débat public (formation des acteurs, débat sur les orientations du mandat pouvant être conclu par une votation citoyenne, concertation chaque année sur l’évolution du service annuel l’année suivante, etc.)
      Qui sommes-nous ? «Rallumons l’Etoile !» est une association transpartisane et indépendante qui promeut la création d’un RER toulousain, en s’inscrivant dans une démarche bienveillante, constructive et exigeante vis-à-vis des Institutions. Depuis 2018, elle a fait émerger un consensus sur la nécessité d’un RER. Il faut à présent le mettre sur les rails.   Nos adhérents sont de plus en plus nombreux
    • Plus de 800 citoyens adhérents dans 200 communes
    • Une trentaine de communes
    • Des entreprises et organisations professionnelles
    • Des associations
      Ressources
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Un projet et une méthode : le "grand cadencement" et jouer cartes sur tables
    Créé le 25 septembre 2020 par Benoit - Rallumons l Etoile CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Contexte : le volontarisme d’un seul ne suffit pas La question des mobilités, et en particulier le ferroviaire, est un sujet complexe. Une Région volontariste, cela permet certaines avancées, mais ce n’est pas suffisant tant son action est tributaire d’autres acteurs, notamment l’État, la SNCF, mais aussi les grandes agglomérations pour lesquelles le train peut permettre d’améliorer l’offre de transports en commun relevant de leurs responsabilités. En effet, le ferroviaire, c’est une infrastructure unique que doivent partager 4 besoins de services différents : les lignes nationales (TGV, Intercités, trains de nuit), TER pour la desserte régionale, RER métropolitains pour la desserte des grandes agglomérations et le fret.   Un projet : le cadencement intégral L’objectif est de cadencer toutes les lignes (lignes nationales, TER, RER métropolitains, bus interurbains) sur de larges plages horaires (de 6h à minuit?), tous les jours (y compris le dimanche) avec des fréquences adaptées (toutes les 2h, 1h, 30 minutes, 15 minutes) en organisant finement les correspondances. La mise en place de tarifications intégrées avec les autorités organisatrices des transports urbains (Tisséo à Toulouse) serait également un plus.   Le cadencement permet :
    • d’optimiser l’utilisation des ressources (l’infrastructure et les rames sont des coûts fixes qui représentent l’essentiel des coûts et qu’il convient d’utiliser au maximum pour faire baisser le coût de revient par km de train effectué)
    • d’offrir un service attractif et lisible pour les usagers qui se traduit par une augmentation de la fréquentation
    • d’avoir ainsi un meilleur service sans que cela ne coûte beaucoup plus cher
    • de mettre en place un programme d’investissements bien ciblé pour adapter au mieux l’offre à la demande potentielle, avec comme pivot la fréquence de desserte souhaitée.
      Le cadencement intégral est ce qui existe partout ailleurs en Europe et, comme de nombreux exemples le montrent, cela est valable aussi pour mettre en place des services attractifs et viables sur « les petites lignes ».   Une méthode : jouer cartes sur tables pour avancer tous ensemble Jusqu’ici, les questions ferroviaires sont restés une discussion d’initiés qui n’a pas permis aux différents acteurs institutionnels de trouver des accords permettant de réellement avancer autant qu’attendu sur beaucoup de sujets (LGV, rénovation et amélioration du réseau existant, RER métropolitains, fret, etc.). Pour débloquer la situation, il faut en faire un débat public associant l’ensemble des acteurs concernés, ce qui inclue aussi les citoyens, les entreprises et les communes.   Jouer cartes sur tables, ce serait :
    • rendre public un vrai état des lieux et toutes les études déjà réalisées
    • définir une vision à 2040 qui ne se limite pas à des principes, mais qui traduise de vraies orientations concrètes
    • la traduire dans un projet de service 2026 et, pour le rendre possible, dans un programme pluriannuel d’actions 2021-2026, au financement et au calendrier garantis par l’ensemble des acteurs,
    • se donner les moyens d’un vrai débat public (débat sur les orientations du mandat pouvant être conclu par une votation citoyenne, concertation chaque année sur l’évolution du service annuel l’année suivante, etc.)
      Qui sommes-nous ? «Rallumons l’Etoile !» est une association transpartisane et indépendante qui promeut la création d’un RER toulousain, en s’inscrivant dans une démarche bienveillante, constructive et exigeante vis-à-vis des Institutions. Depuis 2018, elle a fait émerger un consensus sur la nécessité d’un RER. Il faut à présent le mettre sur les rails.   Nos adhérents sont de plus en plus nombreux
    • Plus de 800 citoyens adhérents dans 200 communes
    • Une trentaine de communes
    • Des entreprises et organisations professionnelles
    • Des associations
      Ressources
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Trains de nuit
    Créé le 16 septembre 2020 par BPIAT CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain
    Le Montpelliérain
    Le Roussillon

    Bonjour A quand des trains de nuit avec un service au moins équivalents à celui proposé par les trains de nuit autrichiens? A quand des trains de nuit desservant les grandes villes françaises et européennes? A quand des trains de nuit réduisant le stress des salariés obligés de se lever à 04h00 du matin pour aller prendre le premier avion pour leur destination A quand des trains de nuit permettant de diminuer les notes de transports des entreprises? (Une nuit dans le train permet aussi de ne pas utiliser de chambre d'hotel) Cordialement Bernard PIAT
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain
    Le Montpelliérain
    Le Roussillon
    Participer
  • Les LGV
    Créé le 16 septembre 2020 par BPIAT CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Narbonnais
    Le Montalbanais
    Le Toulousain
    Le Montpelliérain

    Bonjour Différents projets de LGV pour desservir l'Occitanie ont été étudiés, certains ne sont pas allés loin, d'autres ont été plus poussés. La création d'une LGV entre Limoges et Montauban avec une connexion sur la LGV Poitiers Limoges. Solution permettant un gain de temps d'environ 2h30 sur le temps actuel Toulouse Limoges Paris, mais d'un coût très élevé du fait du nombre d'ouvrages d'art dans la partie Massif Central de la ligne. Le projet GPSO continuant la LGV SEA (Bordeaux Tours) vers Toulouse et Dax. Pour ce qui concerne la partie Occitanie, Cette LGV pourra être mixte Voyageurs et Fret (Un corridor fret européen Marseille Bordeaux est en train de voir le jour). Elle n'offre qu'une ouverture de Toulouse seulement sur Paris. (L'accès aux aéroports parisiens pour des connexions vers l'Europe étant difficile puisque les TGV au départ de Toulouse ne desservent pas directement les aéroports). Sera-t-elle vraiment concurrentielle à l'avion si l'on met en opposition les deux temps de parcours, si l'on compare les tarifs proposés, si les compagnies aériennes ne développent pas leurs offres de préacheminement par le ferroviaire, si les acteurs de la plate forme aéroportuaire toulousaine, plombés par des accès à Matabiau contraignant et une politique de prix pour l'aérien nettement en leurs faveurs, ne jouent pas le jeu? Le temps de parcours de cette ligne pourrait être optimisé si elle adopte le même principe que la LGV SEA: Pas de gares sur la ligne, les villes intermédiaires étant desservies par des connexions aux lignes existantes (schéma qui permet de ne pas "tuer" les gares existantes en centre ville, mais qui peut permettre un développement de celle-ci et des quartiers autour des gares existantes, un impact écologique moindre, puisque la construction d'une gare nouvelle est important en quantité d'hectares, un coût moindre du fait de la non construction de ces gares) Cette conception de la LGV SEA peut très bien être appliquée à la LGV Tlse-Bdx puisque des plates formes ferroviaires existantes peuvent très bien être modernisées pour accéder aux gares des centres-ville d'Agen et Montauban. De plus ne peut ont pas déplacer le point de raccordement de la LGV de Saint Jory à Bressols, en aménageant la voie existante avec une 3é ou 4é voie, permettant ainsi un coût moindre. (Pas de gares nouvelles, Connexion LGV/Ligne Existante à Bressols, permet aussi d'en faire diminuer le coût, l'empreinte écologique) Le projet de la LGV LNMP (Nîmes Montpellier Perpignan). Permettant de désengorger la ligne existante, avec la possibilité de reporter le fret sur cette nouvelle LGV si les tunnels sous les Corbières sont actés. (Si cela ne l'est pas, le bénéfice gagné en faisant passer le fret sur la longueur totale de la LGV serait perdu). Cette LGV à environ 130 kms de Toulouse (au lieu des 250 kms pour rejoindre la LGV SEA) aurait l'avantage de permettre l'ouverture de Toulouse sur l'Europe du Sud et l'Europe du Sud Est (Perpignan, Barcelone, Marseille, Milan, Lyon, l'Allemagne). La création d'une LGV Toulouse Narbonne permettrait "de mettre" Marseille à 2h15 (environ) de Toulouse et Lyon à 3h00 (environ). De ces deux villes la desserte de l'Italie par la future LGV PACA et la finalisation de la LGV reliant Lyon à Bâle ouvrirait la possibilité d'un transfert des voyageurs de l'avion vers le train. (Un salarié à la possibilité de passer plus de temps à préparer ses réunions dans un tain que dans un avion) La question qui doit être reposée est;: Faut il d'abord ouvrir la Région sur l'Europe ou seulement sur Paris, sinon à quoi sert l'Europe? ("Faut il d'abord" parce nous devons pas perdre de vue qu'une LGV Narbonne Bordeaux est plus que nécessaire)
    Transport et Mobilité
    Le Narbonnais
    Le Montalbanais
    Le Toulousain
    Le Montpelliérain
    Participer
  • Toulouse à tout à gagner avec RER Métropolitain Toulousain Diamétralisé
    Créé le 16 septembre 2020 par BPIAT CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain

    Bonjour, Dans le projet GPSO, deux projets, parmi les quatre contenus dans le projet GPSO, peuvent profiter à Toulouse: La LGV entre Saint Médard et Saint Jory Les AFNT (Aménagement ferroviaire au Nord de toulouse) entre Saint Jory et Toulouse Matabiau, nécessaire si l'on veut des Trains du Quotidien et des TGV Malgré les discours entendus, ces deux projets peuvent être réalisés indépendamment l'un de l'autre. Projets différents, enquêtes publiques différentes. Toulouse à un énorme problème de Mobilités, pour résoudre une grande partie de cette problématique, la création d'un RER Métropolitain est plus que nécessaire. Il permettra une diminution de la circulation automobile, entrainant une diminution de la pollution sur l'aire urbaine. De plus, il permettra un accès facile à Toulouse aux personnes empêchées par la vétusté de leur véhicule automobile quand la ZFE sera mise en place. Les AFNT sont nécessaires au développement d'un RER Métropolitain Toulousain diamétralisé, sur le Nord de Toulouse. Les autres branches de l'Etoile n'ont pas besoin de la LGV pour passer en mode RER Métropolitain diamétralisé, il suffit de terminer le doublement de la ligne vers Albi, de doubler les voies vers L'Isle Jourdain (sans oublier le petit passage au dessus de la rocade) et vers l'Ariège, de terminer l'allongement des quais et d'autres petites choses nécessaires à un bon fonctionnement du RER Métropolitain diamétralisé. Pourquoi diamétralisé? La diamétralisation permet un temps moindre d'occupation des quais à Matabiau, entrainant l'augmentation possible de trains transitant à Matabiau, entrainant la non nécessité de créer une infrastructure couteuse dans l'immédiat (augmentation du nombre de quais). Le projet des AFNT peut démarrer rapidement, il ne faut qu'une volonté politique pour le lancer. Réaliser aujourd'hui ce projet sera prêt pour l'arrivée de la LGV quand le gouvernement donnera le feu vert pour sa construction. Son coût sera moins élevé aujourd'hui que demain. Nous avons tous à gagner pour que ce projet des AFNT soit réalisé très rapidement. Bernard PIAT
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain
    Participer
  • Liaison TER entre les gares de Montpellier
    Créé le 09 septembre 2020 par nicolasle CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Montpelliérain

    Bonjour à tous, Je souhaiterai proposer une solution alternative à celle proposée actuellement pour relier les deux gares de Montpellier qui serait actuellement en faveur d'un tramway. Il existe une ancienne voie de train qui passe dans le secteur de la rue de Restanque. Je me demandais s'il n'était pas possible de la relier à la voie TGV à seulement 700m de là pour permettre une desserte de TER entre les deux gares. L'enjeu serait une meilleure intermodalité, en évitant aux usagers de prendre le tramway qui 1) réduit drastiquement les temps de trajets entre les deux gares, 2) permet une meilleure gestion des correspondance niveau SNCF, 3) permet de rester sur le réseau ferré, et ne pas passer par un autre opérateur. Pas besoin d'avoir une double voie dans ce tronçon, en plus il y a déjà un aménagement existant qui pourrait être restauré, et la portion envisagée à créer serait de très courte distance (1km environ) et représenterait un relativement faible investissement. Au total, cette section de 6km représenterait moins de 5mn de trajet entre les deux gares, contre au mieux 20mn pour la solution actuelle.
    Transport et Mobilité
    Le Montpelliérain
    Participer
  • L' électromobilité, composante décarbonée de l'Ecomobilité en Région Occitanie.
    Créé le 05 juin 2020 par Jean-claude LE MAIRE CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    https://levejeveux.blogspot.com/2018/06/l-electromobilite-composante-decarbonee.html La mobilité électrique pour diminuer l’empreinte carbone et le gaspillage énergétique   Pour une mobilité sobre se conjuguant avec l’intermodalité :   La mobilité ne se réduit pas aux services de transports en commun car l'utilisation de la voiture demeure le mode de transport de mobilité le plus utilisé hors métropoles.  Comment l’articuler avec les autres vecteurs ? L’intermodalité ne peut pas simplement se décréter, il est nécessaire de concevoir des stations intermodales dédiées donnant accès aux moyens de transport les plus pertinents en termes d’usage, d’impact écologique, de sobriété énergétique et d’avantage économique, en particulier la mobilité électrique ou l’électromobilité.   Quels sont les atouts de l’électromobilité ?   ✅Dans une logique de sobriété énergétique, le passage aux véhicules électriques constitue une avancée significative car, pour un même trajet, la dépense énergétique est 3 à 4 fois moindre qu'en utilisant un véhicule thermique .  En outre cet avantage énergétique constitue un avantage économique substantiel qui peut encore être optimisé lors de la mise en place de services de transport à domicile, de recours à l'autopartage ou au co-voiturage.  ✅En terme écologique l’impact bénéfique de la voiture électrique sur l’environnement se traduit par Zéro émission de GES, une Empreinte carbone (du puits à la roue) 2 à 6 fois moindre (suivant les auteurs *) par rapport au véhicule thermique de même catégorie.  (* Voir les étudesd’impact réalisées par l’ADEME, l’IFPEN, la FNH, Carbone 4 …) ✅Les batteries sont 2 à 3 fois moins polluantes qu’en 2017 (61-106 kg d'équivalent d'émissions de CO2 par kWh de capacité de la batterie). Contrairement à ce qui est souvent avancé elles ne contiennent pas de Terres rares et leurs composants seront recyclés à 95% grâce à la filière de recyclage en construction. ✅La batterie par sa capacité, d’environ 50 kWh en moyenne, constitue un vecteur de stockage del’électricité.    La recharge sur le secteur où sur des bornes avec de l’électricité « verte » contribue au stockage des ENR (hydraulique, photovoltaïque, éolien …).  Grâce à la charge bidirectionnelle (en cours de déploiement), des technologies V2H ou V2G  elles pourront accélérer le déploiement du photovoltaïque.  ✅En stationnement sous une ombrière photovoltaïque, chaque voiture peut, en une journée, emmagasiner les 6 à 10 kWh nécessaires au trajet pendulaire moyen. Au retour, connectée, elle peut alimenter le réseau - et ainsi contribuer à l’amortissement des pics de consommation, puis récupérer pendant la période creuse de la nuit les kWh injectés dans le réseau ou au domicile.   Déployer ces moyens de recharge pendant les longues périodes de stationnement (au travail, au domicile ou sur des stations intermodales) constitue une incitation à l’installation de photovoltaïque afin d'accroître l’autonomie énergétique et la décarbonation de l’énergie.    
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Création d’une ligne de bus « express » 350, Villefranche de lauragais- Toulouse métro Ramonville
    Créé le 29 février 2020 par nima CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Lauragais

    Suite à un sondage réalisé de janvier à mars 2019, 168 personnes étaient intéressées par l’instauration d’une ligne de bus directs autoroute entre Villefranche de Lauragais et Toulouse métro Ramonville, aux heures de pointe le matin (entre 6h et 9h) et le soir (entre 16h et 19h).
    Les résultats (intermédiaires) de ce sondage ont été envoyés au conseil régional (courrier du 26/01/2019) et au service des transports du conseil départemental.
    Un contact téléphonique a même eu lieu avec Mr JL Durand, de la direction des transports à la région, courant mars 2019.
    Comme nous n’avons pas encore eu gain de cause, nous voulons réitérer nos souhaits.
    D’un point de vue général :

    Obtenir une modification de la ligne de bus existante 350 avec ajout de bus directs autoroute matin et soir -
    Non, nous ne ferons pas concurrence au train car nous étudions, travaillons ou devons nous rendre autour de Rangueil en périphérie toulousaine -
    Participer au désenclavement des territoires en favorisant les transports en commun -
    Alléger la circulation routière sur ce tronçon d’autoroute -
    Etre acteur d’une mobilité plus propre et Participer ainsi à la transition écologique -
    (Suivre l’exemple de la ligne Hop 303 Nailloux- Toulouse Ramonville – Paul Sabatier.)

    D’un point de vue personnel :

    Limiter la fatigue due à ces trajets quotidiens en voiture -
    Réaliser des économies de carburant -
    Si vous souhaitez que ce projet voie le jour, soutenez-le en apportant vos commentaires. Une nouvelle concertation va être lancée auprès de nos élus ou futurs élus des communes de Villefranche de Lauragais et alentours.
    Merci à tous.

    Transport et Mobilité
    Le Lauragais
    Participer
  • Electrifier la ligne ferroviaire Alès-Nîmes !
    Créé le 21 décembre 2019 par l'avenir CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Depuis 1920, soit bientôt un siècle, on évoque régulièrement l’électrification de la double voie entre Alès et Nîmes.
    A ce jour, tous ces projets sont malheureusement restés sans résultat.

    La conséquence c’est :
    - une ligne qui est très largement sous exploitée car souffrant d’une trame horaire et d’une infrastructure qui n’est plus à la hauteur des déplacements actuels.
    - Un territoire qui souffre de son enclavement (vis-à-vis de Montpellier mais aussi de la future gare TGV Nîmes-Pont-du-Gard)

    Seule l’utilisation de la traction électrique permet une véritable déserte périurbaine (type RER) efficace.
    L’électrification de la ligne permettrait en plus :
    - de rationaliser les moyens avec la ligne du littoral et son parc entièrement électrique.
    - de créer un vrai cadencement de type RER entre Alès et Montpellier mais aussi entre Alès et Avignon. (Exploitation en triangle autour de la gare centre de Nîmes)
    - d’utiliser des TER à 2niveaux aux heures de pointe.
    - de diminuer l’empreinte environnementale.
    - de redéployer les trains diésel ainsi libérés pour cadencer les lignes du H lozérien.

    Il est donc indispensable d’inscrire l’électrification en 1,5kv de la ligne ferroviaire Alès-Nîmes dans le prochain Contrat Plan Etat Région (CPER).

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • TRANSPORT EN COMMUN INTRA MUROS DANS LES VILLES OU IL Y A UN LYCEE
    Créé le 20 décembre 2019 par griotte CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Mettre en place un transport en commun intra muros de 7 h 30 à 19 h 00 dans les villes où il y a un lycée qui relierait la gare/les groupes scolaires/le centre bourg en continu

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • TER Auch-Toulouse doit être plus avantageux que la voiture
    Créé le 19 décembre 2019 par julien CITOYEN
    Transport et Mobilité
    L'Auscitain
    Le Toulousain
    Le Savès

    D'une part, en terme de rapidité : aujourd'hui, il faut 1h30 pour aller d'Auch à Toulouse Centre (ou 1h20 jusqu'à Arènes) alors qu'il ne faut qu'1h (au mieux) en voiture. Les trains qui circulent sur cette voie peuvent rouler à 120km/h ! La longueur du parcours est quasiment la même il faudrait donc 45 minutes pour un trajet non-stop Auch Toulouse centre.
    D'autre part, en terme de prix : ça coute moins cher de faire auch toulouse en voiture, en covoiturage qu'en train SAUF : quand on trouve un billet à 1€ ou quand c'est le tarif evasio à 5€. Là, même le covoiturage est plus cher.
    La fréquence des trains qui desservent Auch ! il n'y a clairement pas assez de trains ! Pourquoi ne pas mettre en circulation des trains plus petits, plus légers, moins gourmands en énergie et qui passeraient plus fréquemment ?
    Pourquoi ne pas automatiser cette ligne ? il y a les technologies aujourd'hui pour automatiser des voitures avec la détections d'animaux/piétons qui s'approchent d'un véhicule, il est aussi possible de grillager les voies ferrées pour protéger les trains. ça pourrait faire l'objet d'une expérimentation à grande échelle non ?
    Ce qui n'a pas besoin d'être amélioré : le confort des trains, ils sont de plus en plus confortables et ça c'est super !

    Autre question : pourquoi, depuis la rénovation de la ligne Auch - L'isle Jourdain, les trains doivent aller moins vite sur cette portion ? Pourquoi n'avez-vous pas profité de cette rénovation pour donner la possibilité au trains de rouler à leur pleine vitesse et donc à leur meilleur rendement ? On peut m'expliquer la logique de la chose ? Parce que vu sous cet angle, ça ressemble plutôt à un sabotage pour décourager les usagers.

    Transport et Mobilité
    L'Auscitain
    Le Toulousain
    Le Savès
    Participer
  • Terminer la RN124
    Créé le 19 décembre 2019 par thebettyland88 CITOYEN
    Transport et Mobilité
    L'Auscitain

    Depuis très longtemps on attends la fin de la mise à 2x2 voies de cette fameuse RN124 et en 2019 il reste hélas 19km de voie à double sens, ce qui est dangereux lorsque des poids lourds s'aventure sur cette route, il y à aussi l'augmentation du traffic et l'enclavement du département qui joue un rôle. Pour donner une idée niveau enclavement : dans le Gers il n'y à pas d'autoroute (concédé ou pas).

    Transport et Mobilité
    L'Auscitain
    Participer
  • Mise en place d'un vélo taxi électrique
    Créé le 12 novembre 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par Kerminette Mon projet est un service de transport et d'accompagnement a la personne par le biais d'un vélo taxi électrique afin d'accompagner toutes personnes dans ces démarches et déplacements quotidiens

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • DEVELOPPEMENT DES TRANSPORTS EN COMMUNS (BUS) EN SUD AVEYRON
    Créé le 07 novembre 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par carolus12 Développer avec cohérence les transports en communs (bus) dans le Sud Aveyron , afin de desservir les zones industrielles et artisanales . Liaison St Affrique -La Cavalerie. Liaison La Cavalerie -Millau et bien d'autre encore.

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Mettre en place plus de bus, de petit train pour se déplacer
    Créé le 04 novembre 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par joelle66 Mettre en place plus de bus, de petit train pour se déplacer

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Améliorer la circulation sur le périphérique
    Créé le 03 novembre 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par playtime L'utilisation du deux-roues motorisé sur le périphérique permet de fluidifier la circulation. Mais peu de personnes se risquent à son utilisation car il existe un véritable danger, les conducteurs de véhicule (auto) sont peu attentifs et regardent rarement leurs rétroviseurs. Les conducteurs de deux-roues ne sont pas non plus exempts de tout reproche. Toutefois, lorsque la circulation est ralentie (voire à l'arrêt), le déplacement des deux-roues sur ce périphérique serait facilité grâce à un marquage au sol (une sorte de couloir qui se sert d'un décalage des véhicules à l'arrêt), d'une couleur différente entre les deux voies de gauche; un format pointillé, de couleur jaune par exemple. Il y aurait une obligation de limitation de vitesse (20 km/h semble raisonnable). Cela permettrait une protection pour les deux-roues, une obligation de respect pour les automobilistes, et l'assurance de valoriser les utilisateurs de scooters et motos, sans pour autant donner un blanc-seing à faire n'importe quoi dans cet espace. Et les deux-roues polluent moins que les automobiles!!

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Covoiturage
    Créé le 19 octobre 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par Gero31 Les grandes villes et leurs habitants sucombent dans les bouchons qui créent une forte pollution atmosphérique. Afin de délester les routes et limiter la pollution générée par les véhicules mono passagers, Il faut étendre et simplifier le système de CO voiturage en créant des minis stations de covoiturage à intervalles réguliers et stratégiques au plus proche des utilisateurs leur permettant de s'y rendre sans leur véhicule, et au plus proche des grands axes. Ces stations seraient équipés d'un écran ou serait consulté à l'instant T l'horaire et la destination des passages de véhicules prévus, ce système pourrait être couplé avec une application comme waze ou une nouvelle application dédiée. Afin de motiver l'utilisation, une somme serait versée sur le compte de ceux qui transportent par le biais de l' application par simple échange et reconnaissance geolocalisés de la personne transportée..

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Remplacement des bus par des trains régionaux, tramway, ou métro
    Créé le 05 octobre 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par klb A l'heure de la crise des énergies fossiles, la voiture électrique est mise en avant comme la panacée devant permettre la poursuite de notre modèle de développement urbain, économique et social et le maintien du mode de transport individuel. Des pays sont cités en exemple, ceux de Scandinavie notamment, avec un important parc de véhicules électriques et une politique fortement incitative qui lui est associée. Mais la production de ces véhicules, et notamment des batteries, et très énergivores, et il est pour l'instant invraisemblable d'imaginer que l'ensemble de la population puisse s'équiper dans des pays moins riches. Les industriels parient sur une baisse des coûts avec une augmentation des volumes de production, mais c'est incertain et cela prendrait de toute façon des décennies. Ces coûts reflètent également les ressources nécessaires, qui ne sont pour l'instant pas en quantité suffisante (notamment pour les batteries) et le niveau d'énergie à produire, qui sera insuffisant à court et moyen terme et peut-être même au long terme avec des sources d'énergie renouvelables.
    Or les trains sont quant à eux très sobres en énergie, pour un service supérieur (rapidité, confort, sûreté, coût de maintenance) et un réseau ferré très performant existait sur le territoire français jusque dans les années soixante. Ils sont une solution d'avenir! Les habitudes des masses s'adapteront avec des politiques incitatives, et avec le temps, mais à condition que les infrastructures existent! Il faut également d'abord s'adresser aux personnes qui prennent déjà les transports en commun, et remplacer les lignes de bus qu'elles utilisent par les trains correspondants. Financer la reconstruction d'un tel réseau à basse vitesse est simplement une volonté politique. Planifions sa construction de manière à échelonner la dépense, en ciblant d'abord les axes à fort trafic. Misons sur le tourisme. Augmentons les coûts de stationnement des véhicules individuels. Faisons appel au crowdfunding. Des financements privés peuvent également venir d'organisations soucieuses de leur image publique. Utilisons une partie du budget dédié à l'entretien des routes.

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Bornes voitures électriques
    Créé le 28 septembre 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par lacan.isabelle@orange.fr Offrir un réseau conséquent de bornes pour les véhicules électriques.

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Un TER Culture à 23h30 au départ de Toulouse et/ou Montpellier vers les destinations de la Région
    Créé le 16 juillet 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par catherine82 Je prends le train tous les matins pour venir travailler à Toulouse. Nous sommes certainement plus de 200 à partager ce voyage chaque matin. Et cela est vrai pour toutes les destinations à 1h-1h30 en voiture de la métropole. J'ai trois trains le matin et trois trains le soir. C'est parfait pour mon activité professionnelle, mais si des amis me proposent de partager un repas, d'aller au cinéma ou de voir un spectacle.. c'est impossible, à moins qu'ils ne décident aussi de m'héberger (sachant que je n'ai rien prévu pour le lendemain et que ma voiture m'attend à ma gare de départ)...donc, je laisse tomber. Sincèrement, je trouve cela dommage. Je suis prête à donner de mon temps pour étudier l'opportunité avec la SNCF/TER pour qu'une enquête puisse être réalisée afin d'étudier l'intérêt du public pour prolonger sa soirée, et enfin, étudier le coût d'un tel projet. Il me semble qu'un seul départ à 23h30 suffirait à combler pas mal de citoyens. Peut-être un seul soir par semaine dans un premier temps ? Je pense qu'il est possible aussi, d'imaginer une personnalisation de ce train du soir pour mieux faire connaître aussi les programmes culturels de proximités...parce qu'il ne s'agit pas de préférer la "capitale" à la périphérie, mais bien de donner le goût à sortir, re-sortir ! Je pense même avoir des pistes pour trouver des financements afin que le trajet du soir n'alourdisse pas le budget culturel du citoyen excentré...Et puis cela fait du bien à la planète...à la culture partagée. Je ne suis pas allée plus loin que ce premier stade de l'idée, mais j'y réfléchis souvent.
    Avant toute chose j'ai besoin de savoir si des personnes sont sensibles à cette idée avant d'aller plus loin...
    Merci par avance pour ce forum où je peux faire partager cette chose qui trotte dans ma tête et qui me semble une belle idée pour rapprocher le centre de sa périphérie ! .Catherine82

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Création d’un RER Bas-Languedoc « Alès-Nîmes-Lunel-Montpellier-Sète »
    Créé le 30 mars 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par l'avenir L’absence de train régulier, direct, cadencé entre Alès et Montpellier est problématique.
    Cette absence de train, impose une rupture de charge (correspondance) à Nîmes fortement pénalisante pour les voyageurs.
    La conséquence est une utilisation de la voiture pour se déplacer simplement et rapidement entre ces villes du Languedoc, créant dans celles-ci congestion et pollution.
    La création d’un RER (réseau express régional) entre Alès et Montpellier, contribuera à désenclaver l’arrière-pays Cévenol tout en solutionnant écologiquement le problème du déplacement dans le Bas-Languedoc.

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Plus de transport
    Créé le 11 mars 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par chevaleva Mettre plus de transpore dans toute les occitane.

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Pour un contournement de Toulouse par voie rapide
    Créé le 04 mars 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par l'urbain périphérique Il est impossible de se rendre du sud au nord/de l'est à l'ouest de Toulouse sans venir "se jeter" sur un périphérique qui passe à 5 Km du centre ville. La création d'une voie rapide au large de la métropole est une urgence pour des déplacements plus sereins et pour le développement économique de toute la région. A coupler avec la création de larges parking de co-voiturage.

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Maintien d’un véritable service public dans les gares d’Occitanie
    Créé le 04 janvier 2019 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par kinette31 Depuis la mise en place de la nouvelle convention TER en novembre 2018, les usagers se sont trouvés confrontés aux faits suivants :
    - Ouverture partielle des guichets (quelques heures par jour) et fermeture les Samedis, Dimanches et Jours Fériés
    - Fermeture des gares le Dimanche et jours fériés
    - Contrôles stricts dans les trains : amende en cas d’absence ou de non validation du titre de transport, quelle que soit l’origine du problème (guichet fermé, automate/valideur en panne ou inaccessible)
    - Augmentation substantielle des abonnements (+ 10% depuis le mois de juillet)
    Conséquences pour les usagers d’un service public : exemple de la Gare de Cazères/Garonne (ligne Toulouse-Pau)
    - Fermeture partielle des guichets
    o Les usagers bénéficiant des transports gratuits (Département, Région) ne peuvent faire autrement que de s’adresser au guichetier pour la délivrance des titres de transport
    o Les autres usagers peuvent se servir de l’automate, à condition que celui-ci soit fonctionnel et accessible
    - Fermeture de la Gare (cas des 25/12 et 01/01, en continuité des fermetures durant les vacances de Toussaint)
    o l’automate billettique et les valideurs de titres papier et Carte Pastel se trouvent à l’intérieur de la gare
    - quid des usagers « transport gratuit » ou de ceux qui ne savent pas utiliser Internet pour acheter un titre ?
    - tout le monde n’a pas les capacités (ou le désir) d’utiliser Internet et de toute manière, comment valider ces titres ?
    o le Valideur de Carte Pastel qui se trouve à l’extérieur ne fonctionne pas
    o il n’y a aucun local pour permettre aux voyageurs de se mettre à l’abri si ce n’est un modeste abri ouvert aux quatre vents
    Cette situation concerne plusieurs gares de la ligne Toulouse-Pau (Carbonne, Portet,…) et ne constitue que la 1ière tranche, la 2ième tranche concernera les gares plus importantes telles que Boussens ou Saint-Agne.
    Propositions pour que les usagers bénéficient d’un vrai service public en gare pour pallier à la fermeture du guichet
    - avoir des appareils (automate et valideurs) en état de fonctionnement
    - trouver une solution pour les titres de transport gratuit
    afin que les usagers n’aient pas d’amende, dans le train pour absence ou non validation de titre
    - la fermeture de la gare : construction d’une salle fermée pour les voyageurs
    - d’une capacité de 50 personnes environ afin qu’ils puissent se mettre réellement à l’abri
    - comportant :
    - un automate de billetterie et des valideurs titres papier/cartes pastel en état de fonctionnement
    - des toilettes car celles du hall de la gare sont strictement réservées au personnel, même en cas de retard très important des TER
    A noter que les usagers de cette ligne ont subi en 2018, 4 mois de grève et plusieurs mois de travaux, et sont excédés.
    Nous demandons à la Région d’intervenir dès que possible auprès de la SNCFafin que les usagers des gares d’Occitanie puissent bénéficier, à nouveau, d’un véritable service public.

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Creation d’un veritable reseau de piste cyclable
    Créé le 21 décembre 2018 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par guillaumem31 Développer en parallèle des grands axes de vrais pistes cyclables’ sans necessité d’avoir a traverser une route tous les 200m, zone non partagée avec des pietons / debouchant sur des sorties de maisons. Avoir donc comme nos homologues des pays nordique de vrais autoroutes cyclables (contrairement a ce qui est fait depuis des années d’aménagement de trottoirs) quadrillant le grand Toulouse afin de permettre aux habitants du grand Toulouse de pouvoir se déplacer / se rendre sur son lieu de travail sans craindre pour son intégrité physique. Avantages: diminution des embouteillages, environnementaux, santé collective Inconvénient : infrastructures à développer

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Pour la création d'un Réseau Express Régional pour l'aire urbaine de Toulouse
    Créé le 21 décembre 2018 par forum citoyen CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Provenance forum de laregioncitoyenne.fr par tiwareau Créer un reseau de ligne ferroviere autour de Toulouse et son agglomeration. Faire en sorte que toute l'aire urbaine soit desservie par une ligne de type RER. Je partage ici le projet du collectif "Rallumons l'étoile".

    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
Bienvenue sur les commissions citoyennes un espace mis à disposition des citoyens par la région pour débattre et contribuer sur des thèmes variés... près de chez vous. Cliquer sur un sujet pour pouvoir participer à la discussion