Sujets des Commissions Citoyennes

Sujets

  • De la pertinence de l'hydrogène dans les mobilités légères
    Créé le 20 octobre 2021 par david.anglade CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    La Région Occitanie s'est engagée dans un "Plan Hydrogène Vert", médiatiquement à la mode ces derniers temps. La production d'hydrogène mondiale d'aujourd'hui à plus de 98% en hydrogène gris (issue des ressources fossiles et fort émetteur en CO²) est utilisé principalement dans des applications industrielles. Mettre en place une filière hydrogène vert afin de remplacer ces productions polluantes ne peuvent être que saluées et encouragées. Un autre aspect du développement proposé pour les usages de l'Hydrogène, comme vecteur énergétique, pour la mobilité est projeté comme une solution à la décarbonation en témoigne l'évènement du 23 octobre 2021 "Les Hydrogéniales" à Loures-Barousse. Se pose là, alors, la pertinence de ce vecteur énergétique dans cette application, et particulièrement dans la mobilité légère (automobile, cycle). En effet dans ce cas là, l'hydrogène n'est qu'un moyen de stockage de l'électricité (conversion de l'électricité en hydrogène par électrolyse / conversion de l'hydrogène en électricité via pile à combustible). Or il est bien connu que si le rendement du stockage électrique par batteries à un rendement (énergie injectée / énergie restituée) avoisinant les 70%, le stockage par le vecteur hydrogène est largement plus défavorable avec un rendement entre 22 et 23% (Source ADEME). De ce fait il est préférable de privilégier la solution à batterie (sur le plan énergétique).  De plus, le réseau de distribution électrique est déployé, le réseau de production électrique est présent et continue à se diversifier. Pour l'Hydrogène, tout est à faire, avec les spécificités technique de stockage et transport qui lui incombe. La décarbonation de la mobilité est urgente, et l'Hydrogène n'est dans ce cas, pas une solution du court terme pour ce secteur. L'urgence de la production verte d'hydrogène doit être concentrée vers ses usages industriels et non vers des solutions de mobilité qui peuvent être dirigées vers une solution électrique. L'avantage de l'hydrogène se situant sur l'aspect de la masse transportée, son application pour les mobilités lourdes serait peut être appropriée, mais reste une solution future et non du présent.
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Créer un nouveau train surnommé « le Gévaudan express » !
    Créé le 12 décembre 2020 par l'avenir CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Les Cévennes
    Le Mendois
    L'Aubrac
    Le Montpelliérain
    L'Allier-Margeride
    Le Nîmois

    La déserte ferroviaire de Mende et un magnifique exemple de régression. Comment de se rendre pour le travail, pour les études ou pour un examen de santé à Montpellier depuis Mende? Comment depuis le littoral aller visiter la belle ville de Mende ? Sur une journée, sans voiture impossible !    Il est anormal qu’en 2020 la ville de Mende ne soit plus directement et régulièrement reliée par train à Montpellier. Pourtant dans les années 2000, un train direct existait entre les deux villes.   Pour y remédier, il serait bon de créer un nouveau train surnommé  «  le Gévaudan express ». Le trajet : Montpellier-Nîmes-Alès-Mende-(Marvejols-Saint-Chély-d’Apcher). Coté déserte : il faut envisager  un minimum de 2 aller/retour par jour, idéalement 3 aller/retour par jour. Histoire de disposer d’un train tôt le matin, d’un train en milieu de journée et d’un le soir pour le retour !
    Transport et Mobilité
    Les Cévennes
    Le Mendois
    L'Aubrac
    Le Montpelliérain
    L'Allier-Margeride
    Le Nîmois
    Participer
  • Prolonger le train « le Cévenol » jusqu’à Montpellier !
    Créé le 21 novembre 2020 par l'avenir CITOYEN
    Transport et Mobilité
    La Camargue
    Les Cévennes
    Le Mendois
    Le Vidourle
    Le Montpelliérain
    L'Uzège et Pont du Gard
    L'Allier-Margeride
    Le Nîmois

    Train mythique par excellence surnommé «  le Cévenol  », il reliait il y a pas si longtemps Paris (Gare- de-Lyon) à Marseille (Gare Saint Charles) en passant par Clermont-Ferrand et les Cévennes. Actuellement et malheureusement,  il ne relie plus que Clermont-Ferrand à Nîmes. Pour un train de cette importance, le choix de Nîmes comme terminus est ubuesque. En effet si l’on souhaite développer ce train et cette ligne, il est préférable de relier deux grandes métropoles et donc deux grandes aires urbaines. La population potentiellement intéressée à utiliser ce train en sera d’autant plus grande. Idéalement,  il faut relier Clermont -Ferrand  19eme aire urbaine à Marseille 3eme aire urbaine de France. Solution complexe administrativement car cela implique de traverser trois régions différentes. Une autre solution existe car le Cévenol est un train qui dépend de la région Occitanie. C’est de relier Clermont- Ferrand à Montpellier  14eme aire urbaine de France. La desserte de Nîmes (39eme aire urbaine), étant toujours assurée au passage.   Donc OUI à un Cévenol  Montpellier –Clermont-Ferrand !
    Transport et Mobilité
    La Camargue
    Les Cévennes
    Le Mendois
    Le Vidourle
    Le Montpelliérain
    L'Uzège et Pont du Gard
    L'Allier-Margeride
    Le Nîmois
    Participer
  • Sécurité routière
    Créé le 03 novembre 2020 par fgoupil CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    Bonjour, Je suis comme beaucoup particulièrement concerné par le sujet de la sécurité routière qui s'est selon moi beaucoup trop peu améliorée ces dernières années malgré les incroyables progrès technologiques de nos véhicules (airbags, ABS, ESP, 5 * aux crash-tests, freinage automatique, maintien dans la voie, pneus, etc.). Je suis sidéré notamment par le développement de l'agressivité sur les routes, notamment Toulouse et périphérie, où je vois se développer de plus en plus de comportements extrêmement dangereux doublés d'un sentiment d'impunité quasi-total : pour peu que les conducteurs délinquants freinent devant les radars automatiques, ils ont aujourd'hui une probabilité extrêmement faible d'être sanctionnés. La prolifération des radars (qui ne me gênait pourtant pas initialement) a poussé le gouvernement à croire que ces machines automatiques placées au bord des routes pouvaient remplacer les êtres humains (les policiers et gendarmes) que l'on voyait il y a encore 10-15 ans sur les routes ou au bord des routes, et qui permettaient aux conducteurs dangereux de ne pas se sentir en impunité. On nous a fait croire que seule la vitesse était source de dangers, et donc que le 80 km/h et les contrôles de vitesse allaient résoudre le problème. Or il suffit de traverser Toulouse et son périphérique pour constater que le problème est bien plus complexe et multi-factoriel (téléphone au volant, absence de clignotant, non-respect des distances de sécurité, dépassements par la droite, feux éteints au petit matin / à la tombée de la nuit / sous une pluie battante, comportements agressifs...). Ces causes -réelles- d'accidents, aucune machine ne peut les leur apporter une solution. On m'objectera que l'on ne peut mettre un gendarme derrière chaque véhicule... c'est vrai, mais c'est oublier qu'il n'y aurait pas besoin d'une présence massive de policiers pour améliorer la situation et donner aux personnes dangereuses le sentiment diffus qu'elles ont une chance d'être vues en infraction et de se faire interpeller. Je ne suis pas pour un état policier ou une répression aveugle, je crois beaucoup à l'éducation et à la pédagogie... mais sur un sujet aussi sérieux que la sécurité routière, qui implique la vie de nos enfants je pense qu'il faut remettre des moyens humains. Salutations citoyennes
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Aménagement piste cyclable sur ancienne voie ferrée limoux / Quillan
    Créé le 29 octobre 2020 par fabetarno CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Limouxin

    Le TER entre Limoux et Quillan a ete remplace par un autocar, cette ancienne voie ferree est magnifique et serait un parcours tres facile en velo, qu'elle soit utilisee par les touristes ou meme les locaux. Avec l'arrivee des velos electriques un autre tourisme pourrait se developper dans la Haute Vallee de l'Aude  
    Transport et Mobilité
    Le Limouxin
    Participer
  • Une proposition pour ne plus voir rouler les car régionaux "à vide" en leur donnant une fonction "bus urbain" pour les petites villes traversées.
    Créé le 26 octobre 2020 par HjR CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    2 constats: - plusieurs liaisons quotidiennes circulent entre Albi et Millau. La plupart du temps, le chauffeur est seul... - Saint-Affrique, traversée par cette liaison, n'a pas les finances pour installer des transports urbains. Une idée en pareille situation (bien des liaisons régionales et petites villes sont dans cette situation): lors de la traversée d'une petite ville, le car régional assure les fonctions de bus urbain en acceptant la montée/descente de passager aux arrêts "rézopouce" ou "car" de cette ville. Le titre de transport: une carte communale / intercommunale (gratuite ou faible participation). Cela nécessite une convention région/commune/intercommunalité... et faire circuler les horaires. Pas d'autres investissements ! Cette idée est aussi utilisable par les cars de ramassage scolaire qui se rendent, à vide, vers le collège ou lycée de secteur.
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • Liaison cyclable Perpignan Polygone Nord vers Rivesaltes et Vallée de l'Agly
    Créé le 26 octobre 2020 par Velo en Tet CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon

    A ce jour, aucune liaison cyclable continue entre Rivesaltes (Vallée de l'Agly) et Perpignan Polygone Nord. Cette liaison permettrait de relier la V81 et les communes proches (moins de 10 km) : Rivesaltes (8600 hab), Peyrestortes (1500 Hab), Baixas (2600 Hab), Espira de l'Agly (3500 Hab) et au delà vers Cases de Pène et Estagel Plusieurs options possibles Par piste cyclable Aéroport (Le long de la D117), discontinuité au rond-point de la Fraternité (Aéroport) très dangereux (20 000 veh/j). Aménagement nécessaire et complexe. Permet la liaison des zones d'activités proches. Par la création d'une liaison entre le début de la piste cyclable le long de la D117 (Accueil gens du voyage), passage sous le pont SNCF sur la rivière la Llabanère et liaison rue Léon Serpolet. Voie à créer sur terres agricoles. Par D12b, avenue du Belvedère, Cami del Crest, rue Léon Serpolet. Aménageable à peu de frais. Bas coté D12b à sécuriser, discontinuités aux ronds points de la D12b, itinéraire partagé à baliser ensuite. Par D12b, avenue du Belvédère et aménagement de la bretelle routière de la D900 desservant le Polygone Nord. Obligation de création d'une passerelle en encorbellement sur le pont routier existant A ce jour, aucune volonté de raccorder cette vallée ni ses habitants. Nœud administratif (2 intercommunalités, voies départementales, autoroute...)
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon
    Participer
  • Engorgement du réseau routier toulousain : les alternatives "vertes" sont-elles suffisantes ?
    Créé le 23 octobre 2020 par remibusca CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain

    Toulouse est la ville qui connaît le taux de croissance démographique le plus élevé de France. Les alternatives de transport "vert" qui ont vu le jour ces dernières années tel que le tramway, la 3ème ligne de métro, voire même l'élargissement de l'espace cyclable, n'apportent qu'une solution très limitée aux enjeux de ces prochaines années et bénéficient notamment aux toulousains intra-muros et à ceux en proche périphérie. Nous constatons depuis plus d'une décennie un engorgement sans précédent du réseau routier périphérique toulousain, qui ne va que s'accroître dans le temps. Dans quelle mesure les solutions qui sont aujourd'hui proposées vont-elles répondre à un flux d'usagers conséquent pour lesquels ces alternatives ne sont pas envisageables, du fait d'un manque d'accessibilité ou de contraintes diverses ? C'est un enjeux primordial qui doit être abordé pour remédier à une problématique qui impacte le confort de vie quotidien d'une majorité de citoyens.
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain
    Participer
  • Liaison cyclable Elne-Perpignan
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères

    Un axe à plus de 20 000 véhicules/jours, une distance de 10 km et aucune liaison cyclable ? Qu'attendons nous ?
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères
    Participer
  • Passerelle mobilités actives entre Palau del Vidre-Elne
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères

    Pour ce village distant de 3km du centre d'Elne, un trajet de 5,8 km avec passage sur la D914 (plus de 20000 véhicules/jour) pour le franchissement du Réart est proposé aux piétons et cyclistes. Sans oublier l'accès par la D11 (entre 1000 et 5000 véhicules/jour pour cette route TRÈS étroite) Une passerelle sur le Réart permettrait de désenclaver tout ce secteur (Sorède, Saint André, Palau voire Argelès vers Elne) pour les mobilités actives et d'éviter ce franchissement suicidaire sur la D914 ou le détour par Brouilla (Pont-15km de trajet) ou plus proche Ortaffa (Passage à gué-8,7 km de trajet) quand le Réar n'est pas en crue.
    Transport et Mobilité
    Le Vallespir-Aspres-Albères
    Participer
  • Liaison cyclable Bompas-Perpignan Polygone Nord
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon

    2000 mètres de chaussée disposant d'un bas-coté large et d'anciens aménagements cyclables à sécuriser et conforter sur cette voie départementale classée à plus de 5000 véhicules/jours et une vitesse de 80 km/h. Il est scandaleux que cet aménagement n'ai pas encore été réalisé, celui-ci permettant de relier de manière sécurisée et à faible coût Bompas et les communes de la Salanque à la zone d'activité Polygone Nord (Hôpital, lycées, zones commerciales et artisanales...) Pour rappel, l'objectif est d'atteindre à minima 10% de déplacements cyclables sur l'ensemble des mobilités départementales
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon
    Participer
  • Traitement du rond-point de la Fraternité (Aéroport de Perpignan)-Liaisons cyclables Rivesaltes
    Créé le 22 octobre 2020 par Laurent Marcel CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon

    A ce jour, aucune liaison cyclables entre Rivesaltes (8600 habitants) et Perpignan. Cela concerne aussi l'ensemble des villes et villages de la vallée de l'Agly. Une piste cyclable arrive aux portes de Perpignan au rond-point de l'aéroport, puis plus rien. Ce rond point est un nœud routier très important (D117, franchissement de l'autoroute A9 et de la D900) et est extrêmement dangereux pour les cyclistes en raison des innombrables bretelles. (plus de 20000 véhicules/jour sur l'ensemble des bretelles) Un aménagement conséquent est urgent à réaliser pour désenclaver Rivesaltes, la vallée de l'Agly et l'aéroport vers Perpignan pour les mobilités actives. Nous l'attendons depuis la réalisation de cette piste. Cela permettrait de relier les 3 zones d'activités proches de Perpignan Polygone Nord, de Saint Estève La Mirande  et celle de l'Aéroport
    Transport et Mobilité
    Le Roussillon
    Participer
  • Des Tramways plus rapides
    Créé le 20 octobre 2020 par R3192 CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain

    Bonjour.   Ne serait-il pas judicieux (et possible) d'accélérer la vitesse des tramways ? Je m'explique : aujourd'hui, il faut au moins 1h30 pour aller de Palais de Justice jusqu'à l'aéroport contre... 19 minutes en voiture ! Cela permettrait, peut-être, de convertir certaines personnes aux transports en commun et, ainsi, de diminuer le nombre de voitures...
    Transport et Mobilité
    Le Toulousain
    Participer
  • est il normal de payer 100% du prix d'un billet de train lorsque le train est entièrement taggué ? lorsque le materiel ne fonctionne pas à 100% ( toilettes en panne, absence de lumières, absence de courant dans les prises pour recharger les pc ou les mobi
    Créé le 20 octobre 2020 par eiffel12 CITOYEN
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie

    L 'entretien du materiel ferroviaire laisse à désirer. il n'est pas normal que lorsque l'on paye 100% d'un billet de train, on n 'ait pas un train qui soit à 100% opérationnel ( toilettes en panne, climatisation ou chauffage défaillant , absences de lumières, absences de courant dans les prises, wagons taggués, 1 moteur sur 2 en panne.....). Pour améliorer rapidement la seule solution serait d'introduire de la concurrence et donc proposer plusieurs opérateurs sur chaque ligne.
    Transport et Mobilité
    Région Occitanie
    Participer
  • les gares du XXIéme
    Créé le 20 octobre 2020 par SGOA CITOYEN
    Transport et Mobilité
    L'Aubrac

    au delà du maintien de la ligne ferroviaire Neussargues Beziers dans un but de desserte des villes et des villages ( domicile travail) et d'un transport touristique avec des équipements aménagés, subsiste le problème de l'intermodalité en milieu rural. la proximité de certains bassins comme l'Hérault avec le Biterrois ou le sud Aveyron avec le millavois voient émerger une demande dans les changements de comportements pour un habitat plus équilibré en milieu poins dense. le Covid a vu cette destination sollicitée par les touristes et le train apparaît comme un moyen de transport qui revient dans les principes d'une maîtrise de l'energie. Certains pays comme l'allemagne ou l'autriche ont des dessertes ferroviaires locales par des wagons adaptés (au nombre potentiel de passagers et aux équipements personnels à transporter) Mais cette opportunité que l'on peut inscrire dans un futur immédiat européen avec l'apparition d'opérateurs privés, ne serait rien sans l'accompagnement d'infrastructures de transport ou de plateformes à taille humaine Ainsi, les bourgs centres doivent pouvoir s'équiper d'un lieu d'intermodalité, identifiable et "totemique" qui permettrait de rassembler tous les moyens de déplacements : transport en commun région, co-voiturage, recharge électrique pour voiture et vélos. location de VAE... innovant dans l'approche classique et obsolètes d'arrêts pour les transports en commun qui restent précaires voire inadaptés : information insuffisante, protection contre le froid ou la chaleur,.... la localisation stratégique permettant un accès sécurisé vers le coeur de ville : à pied ou à vélo ? serait un accélérateur des dispositifs de circulation vers une plus grande sécurité et apporter une contribution matérielle vers une politique de développement durable. ces bourg-centres qui deviennent pour certains des alternatives à une vie dans les grandes villes mais dont les nouveau arrivants ne souhaitent pas sacrifier leur souhait de transport et de connexion avec le tissu urbain
    Transport et Mobilité
    L'Aubrac
    Participer
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Le mouvement associatif Occitanie
Démocratie Ouverte
LRC_admin
Keycloak_admin
Création d’une ligne de bus « express » 350, Villefranche de lauragais- Toulouse métro Ramonville Créé le sam 29/02/2020 - 10:34 par nima CITOYEN

Suite à un sondage réalisé de janvier à mars 2019, 168 personnes étaient intéressées par l’instauration d’une ligne de bus directs autoroute entre Villefranche de Lauragais et Toulouse métro Ramonville, aux heures de pointe le matin (entre 6h et 9h) et le soir (entre 16h et 19h).
Les résultats (intermédiaires) de ce sondage ont été envoyés au conseil régional (courrier du 26/01/2019) et au service des transports du conseil départemental.
Un contact téléphonique a même eu lieu avec Mr JL Durand, de la direction des transports à la région, courant mars 2019.
Comme nous n’avons pas encore eu gain de cause, nous voulons réitérer nos souhaits.
D’un point de vue général :

Obtenir une modification de la ligne de bus existante 350 avec ajout de bus directs autoroute matin et soir -
Non, nous ne ferons pas concurrence au train car nous étudions, travaillons ou devons nous rendre autour de Rangueil en périphérie toulousaine -
Participer au désenclavement des territoires en favorisant les transports en commun -
Alléger la circulation routière sur ce tronçon d’autoroute -
Etre acteur d’une mobilité plus propre et Participer ainsi à la transition écologique -
(Suivre l’exemple de la ligne Hop 303 Nailloux- Toulouse Ramonville – Paul Sabatier.)

D’un point de vue personnel :

Limiter la fatigue due à ces trajets quotidiens en voiture -
Réaliser des économies de carburant -
Si vous souhaitez que ce projet voie le jour, soutenez-le en apportant vos commentaires. Une nouvelle concertation va être lancée auprès de nos élus ou futurs élus des communes de Villefranche de Lauragais et alentours.
Merci à tous.